top of page

Comprendre et traiter la toux chez le cheval

La toux chez le cheval, un signe très fréquent

La toux est un signe fréquent chez les chevaux de nos jours, à tel point qu’elle est parfois considérée comme « normale » par certains cavaliers.

 

Or il n’est pas normal qu’un cheval tousse, même en début de travail. C’est souvent le signe d’une atteinte débutante de l’appareil respiratoire.

 

S’il n’est pas pris en charge, le problème peut empirer avec le temps et devenir une cause de contre-performance voire de déclassement.

 

Chez certains chevaux, la toux est tellement fréquente et profonde, même au repos, qu’elle compromet fortement la qualité de vie.

Un symptôme, des causes variées

La toux peut être causée par diverses problèmes qui ne demanderont pas tous la même prise en charge. Il est donc primordial de poser un diagnostic précis afin de mettre en place le bon traitement.

L’asthme équin / « emphysème »

L’asthme équin est une cause très fréquente de toux chez le cheval. Dans sa forme « légère », il se traduit par de la toux en début de travail, du jetage muqueux après le travail, de l’essoufflement ou une récupération lente.

 

Dans sa forme sévère, il provoque des quintes de toux profonde et des difficultés respiratoires, même au repos. Cette forme était appelée « emphysème » jusqu’à récemment mais ce terme est impropre. En effet, l’emphysème pulmonaire est une maladie humaine qui ne correspond pas à ce que l’on observe chez le cheval.

Vet Inside, vétérinaire équin spécialiste en médecine interne par Julie Dauvillier

Les anomalies des voies respiratoires supérieures

La toux peut également être déclenchée par une anomalie des voies respiratoires supérieures (pharynx, larynx, trachée) : problème de conformation, irritation ou instabilité lors de l’effort.

 

Le diagnostic est basé sur l’endoscopie au repos ou à l’effort en fonction des circonstances d’apparition de la toux.

Vet Inside, vétérinaire équin spécialiste en médecine interne par Julie Dauvillier

La rhinite

La rhinite est une inflammation de la muqueuse nasale.

 

Elle provoque le plus souvent une respiration sifflante, même au repos, et des renâclements fréquents qui peuvent être confondus avec de la toux.

 

Les rhinites sont fréquentes ces dernières années dans le sud et l’ouest de la France. Des études épidémiologiques sont en cours pour tenter d’identifier la cause.

 

Une fois les autres causes de gène possibles exclues, le traitement le plus efficace est la protection de la muqueuse nasale à l’aide d’un produit spécifique, éventuellement associé à l’administration de corticoïdes.

Vet Inside, vétérinaire équin spécialiste en médecine interne par Julie Dauvillier
bottom of page