top of page

Optimisation de l’entrainement du cheval de sport

Le cheval de sport est un athlète

Comme l’athlète humain, le cheval athlète améliore ses capacités physiques avec l’entrainement.

 

Le programme d’entrainement doit être adapté à la condition physique initiale du cheval et doit être progressif.

 

Un test d’effort en début de saison permet de connaître la condition initiale du cheval et d’éclairer le cavalier sur le programme d’entrainement à mettre en place.

 

Les objets connectés peuvent être utilisés pour suivre l’évolution du cheval et détecter toute anomalie mineur, signe avant-coureur d’une pathologie débutante ou de surentrainement.

Vet Inside, vétérinaire équin spécialiste en médecine interne par Julie Dauvillier

Comment optimiser l’entrainement?

Une fois les données initiales du cheval collectées lors d’un test à l’effort, le programme d’entrainement peut être organisé pour inclure des séances visant à :

 

  • augmenter la capacité aérobie du cheval et donc retarder l’apparition de « fatigue » à l’effort

  • augmenter la capacité de travail plus intense de type anaérobie.

Le cardiofréquencemètre peut être utilisé pour évaluer avec précision l’intensité de l’exercice. Ces séances s’intercalent avec les séances de travail plus techniques, spécifiques de la discipline (CSO, dressage, cross...).

L'utilisation des objets connectés est une aide précieuse à l'entrainement mais ne remplace pas le feeling du cavalier qui reste primordial. Les données objectives mesurées et le ressenti du cavalier se complètent pour adapter au mieux le programme au cheval et à son évolution.

Vet Inside, vétérinaire équin spécialiste en médecine interne par Julie Dauvillier
bottom of page